Sécurité

Baisse des effectifs de police et des moyens, substitutions ponctuelles des polices municipales à celles nationales : l’abandon de la co-production de la sécurité entre l’Etat et les collectivités, conjugué à un discours accusateur sur la responsabilisation des maires, a tendu les relations dans ce domaine. Un pacte national doit permettre de redéfinir et clarifier les rôles en matière de sécurité et prévention et d’avoir une définition partagée de la stratégie publique locale. Le rétablissement d’une relation de confiance entre l’Etat et les maires passera également par une meilleure information de ces derniers (communication des relevés de plaintes de la police nationale, accès à la radio nationale,…).

  • Partager ce billet