Questions au Gouvernement : Jean Leonetti interpelle le gouvernement sur la crise grecque

Monsieur le Premier Ministre,

* Le peuple grec souffre et la Grèce est au bord de la faillite. A qui la faute ?

→ Pas à l’Europe mais aux dirigeants grecs successifs et actuels incapables de réformer le pays et de collecter l’impôt.

* La Grèce est menacée de sortir de l’Euro. A qui la faute ?

→ A Monsieur Tsipras qui a fait habilement croire au peuple grec que voter non au referendum, c’était dire oui à l’Europe et non aux efforts ! Il faut rappeler que d’autres pays comme l’Espagne, l’Irlande et le Portugal ont aussi fait beaucoup d’efforts ! Tsipras ne propose rien depuis 6 mois, rien depuis le referendum, rien depuis 48h !

* L’Europe est affaiblie. A qui la faute ?

→ A l’effacement de la France et à la disparition du couple franco-allemand qui permet à Monsieur Tsipras de jouer au Poker Menteur entre l’intransigeance allemande et l’impuissance française.

Un sondage humiliant montre que les Français font 2 fois plus confiance à Angela Merkel qu’à François Hollande sur le dossier grec.

La France n’est pas le médiateur silencieux  qui négocie en coulisse entre la Grèce et l’Allemagne.

La France doit avoir une voix forte, être leader et moteur de l’Europe.

Il faut sortir du flou, il faut dire que nous souhaitons que la Grèce reste dans l’Europe mais pas à n’importe quel prix. La France doit exiger dans la clarté des réformes crédibles et durables en contrepartie de poursuite de la solidarité européenne.

Monsieur Le Premier Ministre, quelles sont les propositions de la France ?

Je vous remercie

  • Partager ce billet