La Loi Leonetti sur la fin de vie

img Volet législatif

Les textes de loi, les différents rapports, les questions au gouvernement, l'Assemblée Nationale, le Sénat, ...

En savoir plus
img Opinons & débats

Les conférences,
les débats tv
...

En savoir plus
img Sur le terrain

dans les hôpitaux, les services de soins palliatifs, les unités de soins, les associations Jalmalv, ...

En savoir plus

Les articles récents

Mission Confiée par le Premier Ministre sur la fin de vie

Le gouvernement a chargé les députés UMP Jean Leonetti et PS Alain Claeys, de proposer des aménagements à la loi sur la fin de vie, promesse de campagne de François Hollande.Jean Leonetti, qui est l'auteur de la loi de 2005 sur les droits des malades et la fin de vie, et Alain Cleys devront remettre avant le 1er décembre 2014 leurs propositions.

La législation européenne sur l’euthanasie

Du côté de l'Hexagone, si l'euthanasie demeure interdite, la loi Leonetti de 2005 a instauré un droit au « laisser mourir », qui favorise les soins palliatifs. Elle autorise l'administration par les médecins de traitements anti-douleur permettant de soulager la souffrance, avec pour « effet secondaire d'abréger la vie » d'un malade en « phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable ».

 

François HOLLANDE et sa proposition 21

Depuis quelques mois, on ne cesse de parler de fin de vie, de mort, de suicide assisté, d’euthanasie passive ou active. Sans jamais utiliser le mot euthanasie, François Hollande s’était déclaré, dans sa proposition 21 de candidat à la présidentielle, partisan d’une «assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité» dans «des conditions précises et strictes»…

Avis 121 du Conseil Consultatif National d'Ethique sur la Fin de Vie

Avis 121: Fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir.

 - Comment et dans quelles conditions recueillir et appliquer des directives anticipées émises par une personne en pleine santé ou à l’annonce d’une maladie grave, concernant la fin de sa vie ?   

- Comment rendre plus dignes les derniers moments d’un patient dont les traitements ont été interrompus à la suite d’une décision prise à la demande de la personne ou de sa famille ou par les soignants ?  

Après le rapport Sicard « Penser solidairement la fin de vie » par Jean Leonetti

Jean Leonetti est Député des Alpes-Maritimes

Intervention extraite du colloque Fins de vie : en débattre, organisé le 27 mars 2013 par l'Espace éthique/AP-HP et la SFAP, à l'Assemblée nationale.

En cette période intermédiaire où rapports, avis et prises de positions participent d'une concertation qui pourrait aboutir à un projet de loi ; interroger, comprendre, accompagner les évolutions s'impose non
seulement comme un exercice éthique mais comme un devoir démocratique.

Pages