Jean Leonetti interpelle le gouvernement suite aux inondations meurtrières

Ma question s'adresse à Monsieur le Premier ministre. J'y associe l'ensemble des maires des Alpes-Maritimes et Eric Ciotti, Président du Conseil départemental

Notre département a été gravement touché par des intempéries d'une violence sans précédent dans la nuit de samedi à dimanche. En moins d’une heure,  alors que nous étions seulement en alerte orange, des pluies torrentielles se sont abattues sur notre territoire et plus particulièrement sur les villes de Cannes, Mandelieu, Antibes, Biot et Vallauris.

Il s'agit tout d’abord d'un véritable drame humain puisque l’on dénombre à ce jour 21 victimes et nos pensées premières vont aux familles endeuillées. Les dégâts matériels subis par la population, les villes et les entreprises sont considérables.

Je tiens à souligner la qualité des interventions des sapeurs-pompiers, des forces de l’ordre, des municipalités et du conseil départemental qui ont permis de porter secours a la population dans des délais très brefs. Je remercie également tous ceux qui ont participé à un formidable élan de solidarité.

Dimanche, le Président de la République est venu témoigner sur place de la solidarité nationale.

Cet évènement climatique, de l’avis de tous les spécialistes, est exceptionnel et imprévisible dans sa violence et sa rapidité.

Les communes concernées ont fait ces dernières années des travaux très importants [de l'ordre de plusieurs dizaines millions d’euros ]  pour lutter contre les inondations dans un territoire particulièrement exposé. Ces phénomènes se reproduisent et s’amplifient pourtant dans notre pays. Plutôt que de rechercher un bouc émissaire, nous devons rendre plus performant nos systèmes d’alerte et de prévention mais aussi agir sur le dérèglement climatique.

Monsieur le Premier ministre, quelles mesures l’Etat envisage-t-il de prendre face à de pareilles catastrophes?

Catastrophe naturelle dans les Alpes-Maritimes : Jean Leonetti interpelle le Gouvernement

 

Partager ce billet