La sécurité renforcée pour longtemps

Contrairement à ses voisins de l’Ouest, le maire d’Antibes n’a pas annulé la moitié des manifestations sur sa commune. Contrairement à ceux de l’Est, il n’a pas mobilisé la société civile pour jouer les gros bras devant les écoles. Il sait que les mesures les plus visibles ne sont pas forcément les plus efficaces.

Examen du texte sur la Fin de vie le 5 Octobre (La Croix)

À trois semaines de l’examen, en 2e lecture à l’Assemblée, du texte sur la fin de vie, les militants pro euthanasie se préparent. Samedi 12 septembre, l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) organise sa 35e assemblée générale à Annecy. Le débat parlementaire qui s’annonce sera au cœur des échanges.

Nouvel Obs: Débat Jean Leonetti / Philippe Bataille

Le député UMP Jean Leonetti, auteur de la loi actuelle sur la fin de vie, a défendu l'idée d'une «sédation profonde et continue» en toute fin de vie permettant aux gens de «partir doucement et sans souffrance».

«Sur la toute fin de vie, l'on peut arriver à un consensus: il faut permettre aux gens de partir doucement et sans souffrance» a-t-il déclaré dans L'Obs, à la veille de la remise au président de la République du rapport sur la fin de vie qu'il a rédigé conjointement avec le député PS Alain Claeys.

Le Figaro : « Nous avons mis des garde-fous pour éviter toute dérive »

Jean Leonetti a répondu aux questions du Figaro au lendemain de la remise de son texte de loi sur la fin de vie au Chef de l'Etat.

Vous proposez un droit à une « sédation en phase terminale » pour les malades en fin de vie dans des cas précis. N'y-a-t-il pas une possibilité de confusion avec un « droit à mourir » ?

Cette sédation n'a pas vocation à se généraliser dans toutes les situations. Aujourd'hui, on arrive à calmer beaucoup de souffrances et beaucoup de malades ne veulent pas dormir avant de mourir.

Pages